Accueil > Le Patrimoine catésien > L'Eau, une richesse locale > Circuit de l'eau

Circuit de l'eau

Le Fontaine du Temple de la rue de la République

Cette très ancienne Fontaine, située à proximité du Temple protestant, portait autrefois le nom de "Fontaine Rolland", d'origine inconnue.

Son bassin, entouré de trottoirs en pierres bleues, accueillait les lavandières qui devaient apprécier l'eau d'une source cachée sous une voûte de briques.

On y accède de nos jours par un escalier de pierres. Une porte murée est visible dans le mur séparant la fontaine de la rue de la République.

En 1570, les sœurs catholiques de Saint-Lazare installent leur monastère à cet endroit. Venues du proche village de Montay, ces religieuses souhaitent trouver la sécurité en ville car les révoltés huguenots ont semé l'agitation dans la compagne lors des troubles religieux de 1566.

Un hôpital, puis une école avec pensionnat pour jeunes filles, occupent le lieu. Ces deux établissement sont dirigées par les bonnes soeurs. En 1789, la Révolution chasse les religieuses ; les bâtiments sont détruit en 1793.

L'Arboretum, rue de Fesmy

Aménagé en 1991, cet arboretum de 6 hectares est installé sur le site de l'ancienne décharge municipale. Sur cet espace reconquis par la nature, plus de 1400 arbres ont été plantés. 130 espèces d'arbres sont ici visibles, dont un araucaria, le "désespoir du singe", arbre d'origine sud-américaine. Le service des espaces verts de la ville entretient cet arboretum, ouvert par l'association "Chico Mendes", qui sensibilise les enfants à la vie de la nature.

En suivant les sentiers temporaires sur deux kilomètres, vous découvrirez l'espace paysagé, avec chêne, hêtres, érables, bouleaux, frênes et arbres d'ornement.

Un escalier acrobatique vous permettra de longer le ruisseau de Tupigny au creux d'un profond fossé, tandis qu'un belvédère proche de la voie ferrée vous révèlera le relief accidenté du site boisé.

La gestion de cet espace naturel privilégie l'évolution spontanée des arbers et plantes. Des massifs d'orties absorbent les nitratesdéversés dans les champs voisins. On peut y découvrir deux espèces d'orchidées et de nombreuses plantes auvages, comme la consoude, autrefois utilisée pour ses propriétés médicinales.