Accueil > Le Patrimoine catésien > Personnalités > Nord, Pierre

Nord, Pierre

Né au Cateau le 15 avril 1900.
Mort à Monte-Carlo le 10 décembre 1985.

Pierre Nord, qui s’appelait encore André Brouillard, passe son enfance au Cateau puis sa jeunesse à Saint-Quentin, qui devient pour sa famille une « Terre d’angoisse » pendant le premier conflit mondial. Il observe les trains allemands pour fournir des renseignements : pris par les Allemands, son jeune âge le sauve du peloton d’exécution. Il s’oriente ensuite vers une carrière dans les renseignements, pendant peu de temps, puis se réoriente ensuite comme écrivain.
Il écrit de nombreux romans en s’inspirant de ses expériences vécues, sa connaissance du terrain et ont connu un grand succès populaire dans le contexte de la guerre froide. Ils étaient abondamment diffusés grâce au développement du livre de poche. Son premier ouvrage est « Double crime sur la ligne Maginot » publié en 1936. Il a également écrit « Terre d’angoisse » en 1937, récit inspiré par l’occupation allemande dans la ville de Saint-Quentin en 1914-1918 (nommée Saint Corentin, dans le livre). Ce roman reçoit le prix du roman d’aventures.
Pierre Nord peut être considéré comme l’un des pères du roman d’espionnage. Avec lui, l’espion, personnage autrefois méprisé, devient un héros. Mais il reste humain, et ne se transforme pas en Super-Héros, comme il en apparaîtra tant par la suite. L’auteur est resté fidèle aux valeurs traditionnelles de l’armée : comme lui, ses héros n’évolueront pas alors que d’autres auteurs développeront des idées plus critiques sur la société à partir des années 60.
Les œuvres de Pierre Nord sont aujourd’hui presque toutes épuisées. La Médiathèque du Cateau est parvenue à rassembler la quasi-totalité de ses romans et de ses autres ouvrages. Certains, possédés en double, peuvent être empruntés. Les autres sont consultables sur place.

En 1980, une rue est baptisé en son nom dans le quartier du Maroc.