Parcourir les expositions (8 total)

Récaper s'piau

<p>A l'occasion du Centenaire de la la libération de la ville en novembre 1918, le Théâtre du Buissonnier et Music Art et Traditions ont réalisé un spectacle théâtral mis en musique, racontant d'un point de vue de la population ces jours de combats intenses à partir de documents d'archives.</p>

Le Cateau renaît de ses cendres

<p>Entièrement détruit lors de la libéraion de la ville en 1918, Le bâtiment de la Banque de France, qui abrite actuellement la Médiathèque du Cateau, est rénové en 1920.</p>

Sculptures de l'intérieur de l'église Saint-Martin

<p>Inventaire des sculptures à l'intérieur de l'église Saint-Martin réalisé par M. Yvon Lorriaux en 1990. Les annotations ont été réalisées par Mme Christiane Bouvart et M. Thierry Lengrand en 2019 suite au projet municipal de rénovation de l'ancienne abbatiale.</p>

La Maison des Ukrainiens du Cateau 1955 -1997

<p>De 1920 à 1950, la communauté religieuse ukrainienne dispersée se retrouve périodiquement au Cateau sur un terrain boisé qu'elle a acquis, où se trouvent une chapelle et un centre d'accueil pour colonies de jeunes.</p> <p>En 2019, l'association Portail de l'Ukraine a sorti de l'oubli ce pan méconnu de l'histoire en réalisant après recherches, une exposition et un livre.<br />Une vidéo a conservé des moments festifs dans les colonies de la "Maison des Ukrainiens".</p>

Les Usines Seydoux

<p>Arrivés au Cateau au début du XIXème siècle, les deux frères Auguste et Charles Seydoux ont développé l'industrie lainière dans la ville, fondant une véritable dynastie patronale qui a dominé l'histoire de la ville tant sur les plans économique que politique ou social.</p> <p>Lors de l'Exposition Universelle de Paris en 1900, au Grand Palais, une vitrine présente les tissus produits dans les immenses usines de filature et de tissage du Cateau et de Bousies, qui emploient alors des milliers d'ouvriers et d'ouvrières.</p>

Octobre 2018 : Le Cateau est détruit, Le Cateau est libéré

<p>En octobre 1918, l'Armée britannique qui se heurte à une forte résistance allemande, libère les environs du Cateau au cours de la bataille de la Selle, revanche des Britanniques après leur défaite du 26 août 1914 (Bataille du Cateau).</p> <p>Les Allemands qui occupaient la ville depuis 50 mois donnent l'ordre d'évacuer mais 500 à 800 habitants ne peuvent le faire, et restent piégés, cachés dans les caves.</p> <p>Pendant 11 jours, la ville subit d'intenses bombardements, et des combats de rue ont lieu. Une centaine de catésiens perdent la vie, et la ville a subit d'importantes destructions.</p>

1916 - 2016 : Centenaire de l'Occupation du Cateau-Cambrésis

<p>Dans le cadre de la commémoration de la Grande Guerre, nous avons choisi comme thème pour l'année 2016, l'occupation allemande subie par la ville du Cateau.<br /><br />Pour faire comprendre les réalités de cette occupation qui a duré au total 50 mois, nous vous présenterons en temps réel, selon leur parution en 1916, tout au long de l'année 2016, des documents conservées dans les archives de la ville :<br /><br />Affiches originales de la Kommandantur allemande installée au Cateau (la plupart bilingues allemand / français)<br />Ordres allemands originaux traduits en français transmis par la Kommandantur à la municipalité du Cateau, chargée de les exécuter<br /><br />Afin de comprendre ce qu'on vécut les Catésiens, nous avons aussi choisi des extraits significatifs de témoignages de l'époque :</p> <ul> <li>&nbsp;&nbsp;&nbsp; Journal inédit de Charles LAFOREST, employé de l'usine Seydoux resté au Cateau</li> <li>&nbsp;&nbsp;&nbsp; Notes du Dr Pierre TISON, médecin au Cateau</li> <li>&nbsp;&nbsp;&nbsp; Délibérations du conseil municipal du Cateau</li> </ul> <p>L'ensemble de ces témoignages est consultable sur place.<br /><br />Le Site Internet de la ville du Cateau-Cambrésis, l'Office de tourisme et Beffroi-Vision s'associent à cette rétrospective en présentant aussi les extraits du journal de Charles LAFOREST, témoignage émouvant d'un Catésien témoin de la guerre subissant l'occupation allemande.</p>

Merveilleux chemins d'autrefois

<p>Thierry Lengrand vous emmène sur les alentours du Cateau à travers 32 gouaches des Albums de Croy !</p> <p>A partir de 1590, Charles de Croy, prince du Hainaut au service du roi d'Espagne, chargea le peintre Adrien de Montigny de reproduire, sur des gouaches colorées, les paysages et cartes de tous les villages, forêts, cours d’eau, villes et propriétés ducales de l'époque.</p>